Eux aussi sont passés par les concours refermer l'encart

  • Fleur Parmentier

    (Chimie – génie des procédés, année 4)

    Classes préparatoires : Lycée Jeanne d’Albret, Saint Germain en Laye (78), PCSI puis PC 

     

    Comment avez-vous vécu la période entre l’admissibilité et l’admission à CPE ?

    La première phase de l’admissibilité fait suite au concours écrit, c’est en général un grand moment de soulagement que de savoir que l’on a accès à la suite des concours ! Il ne faut cependant pas relâcher ses efforts car les oraux arrivent très rapidement et malgré ce que l’on peut penser c’est sûrement l’épreuve la plus difficile : si jamais on rate ne serait-ce qu’une seule épreuve on risque sa place dans le classement final, et donc ses chances d’intégrer une école qui nous plaît. Mieux vaut donc préparer ses oraux avec autant si ce n’est plus d’application que les écrits !

    La deuxième phase d’admissibilité intervient après les oraux : les classements officiels des concours sont disponibles et en règle générale on a déjà une petite idée de si oui ou non on aura les écoles qui nous intéressent, grâce aux statistiques des années précédentes (disponibles sur le site de chaque concours).

    La dernière phase d’admissibilité se déroule sous forme de trois sessions, durant lesquelles les écoles choisissent le rang maximum auquel elles décident d’accepter les élèves susceptibles d’entrer chez eux, toutes les autres personnes sont placées sur liste d’attente. Ces trois sessions se déroulent pendant les vacances d’été, la dernière ayant lieu début septembre. J’ai été admise à CPE Lyon dès la première session, j’ai cependant préféré attendre la deuxième session pour voir si mon classement en liste d’attente dans certaines autres écoles remontait. Au moment de la deuxième session, n’ayant aucune nouvelle proposition j’ai décidé d’accepter définitivement CPE Lyon pour deux raisons : elle me plaisait et je ne pouvais pas me permettre d’attendre début septembre pour préparer mon installation à Lyon, ville très étudiante où les logements se font rares, en règle générale personne n’attend la troisième session !

    J’ai trouvé cette période entre les écrits et mon admission définitive très stressante, en effet pendant deux mois on joue son avenir sans trop avoir le temps de s’en rendre compte et parfois on se laisse dépasser par les événements. Le plus dur est sans doute d’attendre la première proposition des écoles, car jusqu’au moment où elle arrive on ne sait absolument pas si on doit s’attendre à une 5/2 ou à une école d’ingénieur pour l’année à venir. La libération vient au moment où l’on clique sur le « oui définitif », on peut alors enfin commencer à prévoir sa nouvelle vie !

     A quel rang était placée CPE dans votre liste de vœux ? Comment aviez-vous constitué votre liste ?

    Pour construire ma liste de vœux, j’ai réalisé mon propre classement des écoles d’ingénieurs présentes dans les concours que j’avais choisis de passer :

    J’ai tout d’abord trié les écoles en fonction du concours (Centrale, puis CCP, puis E3A).

    Puis dans chaque « catégories concours » j’ai classé les écoles selon les formations qui m’intéressaient le plus, en l’occurrence les formations dans le domaine de la chimie en premier lieu, puis celles en maths-info et enfin toutes les autres qui ne m’intéressaient pas.

    Enfin, à l’intérieur de chacune de ces « sous-classes », j’ai comparé les écoles de même formation en décortiquant tous les programmes, les majeures proposées, la vie étudiante, les relations avec les entreprises, etc.

    C’est ainsi que CPE Lyon s’est retrouvée dans ma catégorie « concours CCP » en cinquième position (troisième position au niveau des formations en chimie), et au niveau global elle était classée en septième position.

    En termes d’informations sur l’école, quelle a été votre démarche ? Avez-vous attendu les infos ? Vous êtes-vous renseignée ? Etes-vous venue visiter ?...

     Afin d’obtenir des informations sur l’école, j’ai utilisé dans un premier temps internet (le site de l’école est très complet), puis après avoir reçu les plaquettes par courrier, je me suis penchée plus en détails sur la version papier, il va s’en dire que je me suis longuement attardée sur la plaquette alpha !

    Qu’est-ce qui vous a décidé à venir à CPE ?

    Les quatre aspects qui m’ont convaincue :

    Les programmes : à la fois pour leur ouverture vers le monde du travail (module de management, d’économie, deux langues obligatoires…) et pour le grand choix de majeures et de masters en dernière année (Sciences analytiques, Chimie organique, Génie des procédés, Formulation…).

    Les relations avec les entreprises : CPE Lyon est une école réputée au sein des grandes compagnies, il suffit de voir le nombre de partenaires de l’école !

    L’année de césure : une opportunité incroyable pour tous les élèves entre la deuxième et la troisième année d’étude d’ingénieur qui nous ouvre les portes de l’international !

    La vie associative : chacun peut trouver chaussure à son pied !

    Pour votre recherche de logement, comment avez-vous procédé ?

    N’étant pas boursière, j’ai opté pour un logement en résidence étudiante privée, ce qui me garantissait un appartement dans un état correct avec des services à proximité. Le tout est de bien savoir choisir la localisation, en fonction de ses attentes et de ses envies !

    Quelques conseils à donner aux admissibles ?

    CPE Lyon n’était pas du tout mon premier choix mais au final je suis très satisfaite d’être dans cette école ! Le conseil que j’aurais à donner : ne jamais avoir peur de faire le mauvais choix, car il n’en existe que des bons !

    Ne pas trop tarder à choisir le « oui définitif » permet de vraiment se préparer (moralement et administrativement) à l’année à venir, je déconseillerais d’attendre le troisième tour qui a lieu après la rentrée de certaines écoles.

    Ne vous fiez pas aux "a priori", certes CPE possède une classe préparatoire intégrée (ce qui dans notre monde de taupins est très mal vu) mais au final plus de 40% des gens rentrés en première année de prépa intégrée ne passe pas en école d’ingénieur, il n’y a donc aucune différence de niveau entre eux et nous !

    Choisir son école c’est choisir son avenir, trop de personnes optent pour des écoles par défaut, je le déconseille fortement, si vous vous rendez compte que les écoles qui vous sont proposées ne vous conviennent pas, je vous conseille de réfléchir à une éventuelle 5/2.

    Et un dernier conseil : CPE une école qui le vaut bien ! (Clin d’œil à toutes les fans de formulation cosmétique, je vous conseille d’allez voir la liste des entreprises partenaires de CPE Lyon !)

    Votre « petit + » depuis que vous êtes à CPE ?

    Je ne vois pas « un » petit plus, mais plutôt une globalité qui petit à petit me permet d’étoffer mon cv et donc de paraître de plus en plus crédible aux yeux des entreprises ! Car très rapidement vous vous apercevrez que ce qui compte en école d’ingénieur ce n’est plus le classement et les notes, mais surtout obtenir LE stage que tout le monde veut, et pour y parvenir il faut être bien armé (vie associative, activités extra-scolaires…) !

  • Laura Poulain

    (Chimie – génie des procédés, année 4)

    La période entre l’admissibilité et l’admission a été pour moi une période de réflexion pour établir le classement de mes vœux. J’avais placé CPE Lyon en 12ème position, ayant tout d’abord privilégié la localisation de l’école. Je ne souhaitais pas en effet trop m’éloigner de ma famille et de mes amis. J’avais donc mis dans les premières positions les écoles se trouvant à proximité de Paris puis avait classé les autres écoles en fonction du temps de trajet. Je souhaitais me trouver à un temps de trajet abordable de Paris afin de pouvoir faire facilement les allers-retours. (Lyon-Paris : 2 heures).

    En terme d’informations sur l’école, j’ai visité le site internet, lu la brochure détaillée envoyée et je m’étais également renseignée sur le classement de l’école dans des magazines. CPE Lyon m’a intéressée car c’est une école généraliste dans le domaine de la chimie qui offre de faire au cours de ses études le choix de son parcours au travers des différentes options qui nous sont proposées.

    Concernant ma recherche de logement, cela a été plutôt difficile car j’ai attendu très longtemps (fin août) pour dire « OUI » à CPE Lyon. Concrètement, à partir du moment où j’ai dit un « OUI définitif » à CPE Lyon, j’ai contacté Mme Rosa qui avait encore certaines offres disponibles, effectué des recherches sur internet puis me suis déplacée sur Lyon pour visiter des appartements. Malgré tout, je n’ai pu intégrer mon logement qu’en octobre.

    Un des conseils que je pourrais vous donner est de vous fixer une date où vous arrêtez de répondre « OUI MAIS » car l’installation est à prendre en compte afin de pouvoir profiter dès la rentrée de votre vie en école.

    CPE Lyon est une école qui vous permet de participer à des challenges à différents niveaux et de rencontrer beaucoup de professionnels. Pour ma part, j’ai eu l’occasion de participer au concours « Campus Création » et de gagner un prix doté mais également de parrainer l’entreprise Michelin lors de la Journée Entreprises.

  • Laure Le Bihan

    (Chimie – génie des procédés, année 3)

    Comment avez-vous vécu la période entre l’admissibilité et l’admission à CPE Lyon ?

    Sereinement, je m’étais bien débrouillée à l’écrit. J’ai continué à faire de nombreux exercices, à m’entrainer à l’oral et j’ai beaucoup travaillé mon TIPE.

    A quel rang était placée CPE Lyon dans votre liste de vœux ? Comment aviez-vous constitué votre liste ?

    CPE était deuxième de ma liste de vœux, j’ai préféré mettre une école publique en premier choix. C’était surtout vis-à-vis de mes parents, je devais tenter d’intégrer une école gratuite. Personnellement, j’étais contente de ne pas l’avoir et d’aller à CPE !

    En terme d’informations sur l’école, quelle a été votre démarche ?

    Avez-vous attendu les infos ? Vous êtes-vous renseignée ? Etes-vous venue visiter ?...

    J’ai beaucoup entendu parler de cette école, par des connaissances diplômées de CPE et des enseignants. Je me suis renseignée sur les filières proposées par l’école, les possibilités d’aller à l’étranger en stage ou pour étudier, la vie à Lyon et les associations de l’école.

    Qu’est-ce qui vous a décidé à venir à CPE Lyon ?

    Son ouverture à l’international, le fait d’étudier la chimie sous tous ses aspects avant de se spécialiser. Et la ville de Lyon, qui mérite sa réputation de ville étudiante !

    Pour votre recherche de logement, comment avez-vous procédé ?

    L’école propose une liste de logements. J’ai donc appelé plusieurs propriétaires et ai choisi l’appartement le plus proche de l’école. Je ne l’ai pas visité, n’ai vu aucune photo avant d’y emménager car je n’étais pas en France à ce moment, et mon appartement est très bien.

    Quelques conseils à donner aux admissibles ?

    Avant l’admission... Bien revoir les bases pour ne pas faire d’erreur « impardonnable », faire des fiches « questions de cours » en chimie et en physique, écrire son texte à dire pour les TIPE, et faire des pauses « anglais », pour ne pas saturer avec les matières scientifiques. Bon courage !

    Après l’admission... Essayez de trouver un appartement proche de l’école pour éviter les transports matins et soirs, prévoyez vos déguisements pour les soirées de l’école et achetez-vous des skis dès maintenant !

    Votre « petit + » depuis que vous êtes à CPE Lyon ?

    Je suis investie dans beaucoup d’associations, certaines pour le plaisir comme le Gospel ou La Sauce du Chef, d’autres pour compléter ma formation et avoir plus d’assurance à l’oral, en donnant des conférences avec Chimie Passion. C’est agréable d’avoir enfin du temps à consacrer à des activités extrascolaires.

  • Frédéric Vion

    (Elec – télécom – informatique, année 4)

    Comment avez-vous vécu la période entre l’admissibilité et l’admission à CPE Lyon ?

    Cette période, je dois l’avouer était assez stressante, malgré le stress des écrits passé. Il faut faire le bon choix ! Alors on feuillette toutes les plaquettes des cursus de chaque école, ainsi que les plaquettes alpha qui nous permettent de rêver pendant le stress de ces oraux ;)

    A quel rang était placée CPE Lyon dans votre liste de vœux ? Comment aviez-vous constitué votre liste ?

    C’était mon 2e choix, j’ai regardé les différentes écoles qui me proposaient une formation en électronique, informatique et télécommunications. CPE était donc un choix très logique pour moi. Quel était mon 1er choix ? Les Mines de Saint-Etienne, elles possèdent aussi en effet le même cursus.

    En terme d’informations sur l’école, quelle a été votre démarche ?

    Avez-vous attendu les infos ? Vous êtes-vous renseigné ? Etes-vous venu visiter ?...

    Venant de Paris, je n’ai pas eu l’occasion de visiter l’école… C’était assez frustrant ! Je suis donc allé sur le site de l’école afin de voir des photos.

    Qu’est-ce qui vous a décidé à venir à CPE Lyon ?

    Le cursus et … la plaquette alpha qui vendait vraiment bien la vie associative de CPE !

    Pour votre recherche de logement, comment avez-vous procédé ?

    J’avais appelé l’école qui détenait une liste de logements libres dans Lyon.

    Quelques conseils à donner aux admissibles ?

    Pour vos vœux, il faut vraiment mettre l’école que vous préférez en premier.

    Votre « petit + » depuis que vous êtes à CPE Lyon ?

    Euh… je ne sais par où commencer… ! Ma première année à l’école a été très active du point de vue vie associative : je faisais partie du BDE, qui vient de passer la main à la nouvelle liste, j’ai créé la « Boutique CPE » (avec le site internet de vente en ligne) et je réalise des films / clips pour l’Ecole (j’ai appris à les faire pendant que j’étais au BDE) !

  • Mickaëla Robertson

    (Chimie – génie des procédés, année 4)

    J’ai assez mal vécu la période entre l’admissibilité et l’admission. En effet, CPE était mon deuxième choix et chaque semaine j’attendais que le classement de mon premier choix évolue. Cependant je me doutais que j’allais plutôt aller à CPE, et même si les frais de scolarité étaient importants, je n’étais pas déçue.

    Comme dit précédemment, CPE était mon deuxième choix sur ma liste de vœux. J’ai mis sur cette liste uniquement des écoles de chimie car c’est ce que je voulais faire. CPE n’était qu’en deuxième choix à cause du coût de la scolarité, mais l’enseignement m’intéressait et surtout le fait que l’école encourageait les élèves souhaitant faire des années en entreprise à l’étranger et ce n’est pas le cas des autres écoles.

    Tous les renseignements concernant l’école, je les ai eus dans les différentes plaquettes alpha et autre documentation envoyée par courrier pendant les concours (aujourd’hui, vous avez tout sur ce site !). Je n’ai malheureusement pas entendu parler de l’école de la bouche d’autres élèves car je n’avais pas eu l’occasion de visiter l’école.

    Ce qui m’a décidé à venir à CPE, c’est, au risque de me répéter, les enseignements et les perspectives de stage à l’étranger. De plus, des bourses sont proposées aux élèves n’ayant pas forcément les moyens de payer l’intégralité de la scolarité. Moi-même je bénéficie de la bourse accordée par Wacker, et j’en suis très contente, car en plus de nous aider financièrement, ils se sentent réellement concernés par notre avenir !

    Ma recherche de logement n’est pas un réel exemple à suivre ! Je m’y suis prise quelques jours seulement après avoir eu la réponse définitive de CPE, c’est-à-dire trois ou quatre jours avant la rentrée uniquement. Je me suis aidée de la liste de propriétaires donnée par Madame Rosa (voir "Où loger") et j’ai ainsi trouvé une colocation avec une fille de la fac qui s’est avérée très bien malgré l’aspect « dernière minute ».

    Un petit conseil pour les admissibles ? Ne vous y prenez pas trop tard pour les logements (!) même si vous n’êtes pas sûr d’intégrer, essayez de trouver un logement dans lequel vous ne vous engagez à rien, beaucoup de propriétaires sont compréhensifs là-dessus. Et puis ça vous donne la motivation pour aller dans votre nouvelle ville. Ensuite, admissible signifie qu’il y a encore les oraux à passer, donc ne relâchez pas vos efforts, dites-vous que c’est la dernière ligne droite et voilà !

    Vous verrez que l’école d’ingénieur possède une vie associative dynamique (ça je laisse votre BDE vous vendre du rêve !), vous avez vos week-ends de libres contrairement à la prépa, et mine de rien ça change beaucoup. MAIS, ne vous faites pas avoir par l’ambiance relax, même si beaucoup vous répètent qu’en école c’est tranquille, c’est faux. Il faut encore fournir beaucoup de travail pour prétendre au diplôme, mais ne vous en faites pas, vous y avez été entraînés, tout de même méfiez-vous de l’appel très persuasif des soirées, soyez être raisonnables tout en vous détendant !

  • Ghayth Ayari

    (Elec – télécom – informatique, année 3)

    Comment avez-vous vécu la période entre l’admissibilité et l’admission à CPE Lyon ?

    Pendant la période entre l’admissibilité et l’admission à CPE, j’ai attendu avec impatience les résultats des oraux. Je n’ai pas stressé, j’ai profité de mes vacances après une année acharnée de travail, et j’ai gardé l’espoir d’avoir une bonne école.

    A quel rang était placée CPE Lyon dans votre liste de vœux ? Comment aviez-vous constitué votre liste ?

    CPE Lyon était la treizième école sur ma liste de choix. En effet, les douze premières écoles étaient celles auxquelles l’état tunisien propose des bourses. J’ai mis CPE Lyon juste après et c’est cette dernière que j’ai eue enfin.

    En terme d’informations sur l’école, quelle a été votre démarche ?

    Avez-vous attendu les infos ? Vous êtes-vous renseigné ? Etes-vous venu visiter ?...

    En termes d’informations sur l’école, j’ai tout d’abord reçu des documents décrivant l’école par voie postale. J’ai pris connaissance de ces documents avec mes parents et nous avons décidé que c’est une école intéressante avec toutes les options et tous les privilèges qu’elle propose. Nous avons aussitôt consulté le site de CPE et nous avons pris encore connaissance du déroulement des cours, de sa situation géographique et de ses activités. Nous étions satisfaits de ce qui y était décrit.

    Qu’est-ce qui vous a décidé à venir à CPE Lyon ?

    Ce qui m’a décidé à venir à CPE est tout d’abord l’ouverture sur l’international et la possibilité d’avoir des années de césure intéressantes, sans oublier le bon encadrement des enseignants. Mieux encore, c’est une école prestigieuse qui a dans son compte trois prix Nobel et qui a de nombreux laboratoires et entreprises partenaires. Enfin, on ne doit pas oublier un détail important, c’est son emplacement, elle est située au cœur de la ville de Lyon, une ville très grande, très vive et surtout très belle et moderne, bref une ville qui donne envie de s’y installer.

    Pour votre recherche de logement, comment avez-vous procédé ?
    Pour la recherche de logement, je n’ai eu aucun problème. CPE m’a réservé la chambre que j’ai demandée, et dès mon arrivée sur Lyon, j’étais logé sans aucun souci dans une résidence étudiante à 10 min à pieds de l’école.

    Quelques conseils à donner aux admissibles ?
    Petit conseil pour ceux qui espèrent intégrer CPE, l’école propose des bourses pour quelques étudiants, donc il faut penser dès votre admissibilité à l’écrit à envoyer une demande de bourse à CPE avant la fin du mois de juillet.

    Votre « petit + » depuis que vous êtes à CPE Lyon ?
    Maintenant, ça fait presque un an que je suis à CPE, et je suis globalement satisfait de la vie à l’école. De nombreux sports sont proposés aux gens qui aiment les activités physiques. Ceux qui préfèrent les activités artistiques ne vont pas avoir de soucis à exercer leurs passions avec toutes les associations qui existent au sein de l’école. Personnellement, et grâce à CPE, j’ai participé au Forum Mondial des Sciences de la Vie qui a eu lieu à la Cité Internationale de Lyon. Et pour moi, c’était une activité très intéressante qui m’a permis de mieux découvrir le milieu professionnel.
     

Retourner en haut de page